L'utopie sauvage / Sébastien Dalgalarrondo

Auteur principal:
Dalgalarrondo, Sébastien, Auteur
Co-auteur:
Fournier, Tristan, 1981-...., Auteur
Édition :
Paris : les Arènes : DL 2020
Description :
1 vol. (172 p.) : couv. ill. ; 20 cm
ISBN :
979-10-375-0225-4; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Écologie humaine
Nature -- Aspect social
Sociologie de l'environnement
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Nouveautés - novembre 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
320.58 DAL (Browse shelf) Checked out 13/12/2021 S0410004828
Total holds: 0

La couv. porte en plus : "enquête sur notre irrépressible besoin de nature"

Bibliogr. p. 171-[173]. Notes bibliogr

"Nous vivons presque tous en ville et pourtant chacun cherche à sa façon à redevenir « sauvage » : rêve d'une vie à la campagne, de congés au vert, de forêts urbaines. La perspective d'un effondrement, qu'il soit écologique ou pandémique, attise ce besoin d'ensauvagement. Idéalisée, la nature devient à la fois quête, refuge et solution face à une société de consommation qui manque de sens et détruit la planète. Le retour à la terre et à une vie plus autonome n'est pas nouveau ; ce qui est inédit, c'est l'intensification du phénomène et sa démocratisation. Sébastien Dalgalarrondo et Tristan Fournier sont sociologues. Habitants des villes, ils investissent, le temps des vacances, une grange isolée en Ariège où ils explorent les possibilités d'une vie hors flux. Petit à petit s'y construit leur nouveau terrain de recherche : la grange devient le centre névralgique de leur réflexion personnelle et professionnelle. Mêlant humour et distance critique, ils sondent plusieurs pistes pour tenter de comprendre cet appel du sauvage, ce qu'il dit de nous et de nos contradictions. Au fil de leur enquête, l'ambivalence de cet appétit de nature apparaît. S'y mêlent différents fils, différentes idéologies : l'utopie, le « c'était mieux avant », l'alternatif et le retour au mythe du chasseur-cueilleur. Et toutes ces pistes redessinent de nouvelles façons intimes de faire de la politique." 4e de couverture

P. 15 Retour vers le futur paléolithique P. 49 Première piste. S'ensauvager, c'est dans notre nature P. 85 Deuxième piste. S'ensauvager, c'est bon pour la santé P. 117 Troisième piste. S'ensauvager, c'est politique P. 145 Le jeûneur-cueilleur est-il réactionnaire ?