Une histoire des inégalités : de l'âge de pierre au XXIe siècle / Walter Scheidel

Auteur principal:
Scheidel, Walter, 1966-...., Auteur
Co-auteur:
Weis, Cédric, 19..-...., Traducteur
Auteur secondaire:
Chauvel, Louis, 1967-...., Préfacier
Édition :
Arles : Actes sud : DL 2021
Description :
1 vol. (XVI-751 p.) : ill., couv. ill. ; 24 cm
Collection :
Questions de société
ISBN :
978-2-330-14077-9; br. Sudoc
Langue :
français, anglais
Sujets :
Inégalité sociale -- Histoire
Classes sociales -- Histoire
Violence -- Aspect social -- Histoire
Épidémies -- Aspect social -- Histoire
Equality -- History
Violence -- History
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Nouveautés - octobre 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
305 SCH (Browse shelf) Available S0410004718
Total holds: 0

Bibliogr. p. [647]-714. Notes bibliogr. Index

C'est une fresque saisissante que Walter Scheidel déroule sous nos yeux : sur des milliers d'années et au sein des sociétés les plus diverses, il examine les épisodes de l'Histoire humaine où la courbe croissante des inégalités économiques s'est inversée. Et nous découvrons, contre toute attente, qu'elles sont une caractéristique intrinsèque des civilisations avancées et que leur réduction est moins probable en période de paix et d'abondance qu'en période de déstabilisation et de chaos, où elles reculent souvent au prix de violences mortifères. Avant de renaître, inéluctablement. Dans cette plongée historique jusqu'au Néolithique, Walter Scheidel identifie quatre processus ou facteurs de liquidation des inégalités extrêmes et de progression de l'égalité - la guerre, la révolution, l'effondrement de l'État et la pandémie -, en se gardant de tout déterminisme. L'auteur navigue à travers les âges, fait revivre les souffrances des temps jadis et reconstitue les inégalités à partir d'une connaissance encyclopédique des travaux existants et d'une compilation systématique des vestiges, des traces - tessons de céramique, plans de ville, surfaces habitables, âge au moment du décès, tailles des squelettes, obscures inscriptions ou antiques poèmes... Il restitue les liens de dépendance entre les hommes, ainsi que les lieux de pouvoir et d'accumulation. Il nous entraîne du Japon d'Hirohito à l'Athènes de Périclès, des Mayas des plaines à l'actuelle Somalie, de la Chine impériale à la grande Babylone, de la République romaine à l'Empire hittite, de la civilisation mycénienne à l'Egypte mamelouke, de l'URSS et de la Chine communistes aux États-Unis et aux principaux pays de l'Europe moderne et contemporaine. Partout, il ausculte la nature des drames et leur capacité à mobiliser, détruire et changer les hommes. L'analyse de Scheidel éclaire ainsi d'un jour nouveau la persistance des inégalités et nous rappelle l'urgence de répondre politiquement à une globalisation dont les fragilités accumulées pourraient entraîner un collapsus à l'échelle mondiale. 4ème de couverture