Histoire des idées politiques : 2500 ans de débats et controverses en Occident / Olivier Nay

Auteur principal:
Nay, Olivier, 1968-...., Auteur
Mention d'édition :
Nouvelle édition
Édition :
Malakoff : Armand Colin : DL 2021
Description :
1 vol. (859 p.) : couv. ill. en coul. ; 24 cm
ISBN :
978-2-200-62802-4; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Idées politiques -- Histoire
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Nouveautés - septembre 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
320.09 NAY (Browse shelf) Checked out 08/11/2021 S0410004698
Total holds: 0

Bibliogr. en fin de chapitres. Index

"Il y a 2 500 ans, les Grecs inventaient la raison. Confiants dans la capacité de l'esprit humain à découvrir la vérité, ils imaginaient une société où les hommes pouvaient se gouverner par eux-mêmes, au nom d'une nouvelle conception de la justice et du bien commun. Quelles idées les sociétés européennes sont-elles allées puiser dans ce lointain héritage antique ? L'essor du christianisme a-t-il favorisé l'apparition d'une nouvelle conception du pouvoir en Occident ? Peut-on identifier une "renaissance médiévale" européenne annonçant les conceptions modernes de la philosophie et du droit ? Les idées sur la liberté proclamées au XVIIIe siècle sont-elles l'aboutissement de changements culturels plus profonds ? Les mouvements féministes et environnementalistes font-ils évoluer les conceptions de la justice en démocratie ? L'universalisme républicain est-il condamné par les appels croissants à la reconnaissance du pluralisme culturel ? Devenu une référence depuis sa première édition, cet ouvrage parcourt plus de vingt-cinq siècles d'une histoire jalonnée de débats et de controverses sur la meilleure façon d'organiser nos sociétés. Il explore la marche des idées politiques à la lumière des grandes mutations sociales, économiques et culturelles qui ont marqué les sociétés occidentales. Croisant l'analyse du temps long avec l'étude des conflits, des révolutions et des luttes sociales, il offre une synthèse remarquable de la "grande transformation" qui a vu éclore les idées de la modernité démocratique, sans jamais tomber dans une lecture radieuse de notre passé" 4e de couverture