Une minorité modèle ? : Chinois de France et racisme anti-asiatiques / Ya-Han Chuang

Auteur principal:
Chuang, Ya-Han, 1982-...., Auteur
Édition :
Paris : La Découverte : DL 2021
Description :
1 vol. (245 p.) : couv. ill. ; 22 cm
ISBN :
978-2-348-06512-5; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Chinois -- Conditions sociales -- France
Chinois -- Émigration et immigration -- Aspect politique
Chinois -- Intégration sociale -- France
Racisme -- Lutte contre -- France
Enquêtes sociologiques
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Nouveautés - juin 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
305.82 CHU (Browse shelf) Available S0410004460
Total holds: 0

Notes bibliogr. p. [235]-242

Texte remanié de Thèse de doctorat Sociologie Paris 4 2015

"Depuis l’assassinat du couturier chinois Chaolin Zhang en 2016 à Aubervilliers, les médias et les pouvoirs publics ont pris conscience de l’existence d’un racisme anti-Asiatiques au sein de la société française. L’expression de ces préjugés culmine en 2020 lorsque la pandémie de Covid-19 frappe le monde. La révélation décomplexée des sentiments antichinois en France dévoile un mécanisme d’essentialisation encore peu étudié. S’appuyant sur une enquête de terrain menée depuis 2009 jusqu’à nos jours, cet ouvrage dresse un portrait fin des trajectoires migratoires et politiques des populations chinoises en France, ainsi que des mobilisations antiracistes qui ont émergé dans la jeune génération. En suivant les parcours de Qian, Pierre, Alexandre, Ailing et Lin Chong, le lecteur arpentera tantôt les rayons des épiceries du quartier de Belleville, tantôt les allées des marchés grossistes d’Aubervilliers, en passant par les salons de manucure et les sous-sols qui abritent les ateliers de confection. Dans ces lieux méconnus s’élève la voix d’une nouvelle génération qui refuse de rester silencieuse et se lance dans une aventure politique inédite. Trente ans après la « Marche pour l’égalité et contre le racisme », la contestation de ces jeunes perçus comme « Asiatiques » peut-elle faire évoluer les regards sur les inégalités ethnoraciales au sein de la société française ?" 4e de couverture