La lutte contre la violence dans le football. Un exemple de lutte qui réunit des individus, désunis dans leur action de gestion sociale de la violence / Oufkir-Rey Houria

Auteur :
Oufkir-Rey Houria
Sous la direction de :
Marie Jean-Louis
Édition :
2003
Description :
128 p.+annexes
Sujets :
football
violence
arbitre
règlement
Etat
Documents en intranet :
Ressource en ligne : version HTML
Ressource en ligne : version PDF
Plus d'infos : Moins d'infos :
Diplôme :
Mémoire de D.E.A. - Science Politique, Mobilisations, Médiations, Représentations, Régulations
Résumé :
La violence est un phénomène qui marque de plus en plus notre société contemporaine. Sport de masse par excellence, de part sa popularité évidente, le football est un « sport - spectacle »: il attire la foule, et fait dégager autour de lui toutes les imperfections que reflète notre société, dont la violence. Enfin, il est métamorphosé en « sport- business », ce qui augmente ses enjeux et complique les préventions et répressions de toute violence. Les différents acteurs de football semblent s’accorder sur le fait que la violence la plus pesante soit celle des spectateurs. Selon les niveaux des clubs – sur le plan tant sportif qu’économique – , amateurs ou professionnels n’ont pas toujours les moyens de mener une vraie politique de lutte. Celle-ci ne pouvait venir – en l’état actuel des choses – que des pouvoirs publics.
Our modern society is witnessing more and more violence today. As a popular sport by excellence, football is a “sport of show”. It attracts crowds and crowds of people and mirrors most of our society’s drawbacks in general, and violence in particular.Furthermore, football has been transformed into a very lucrative business. This situation has increased the importance of football and has thus led to complicate the policies aimed at preventing and repressing violence.All the different actors of football agree on the fact the kind of violence generated by fans is the most difficult to combat. Depending on football clubs’ competitive and financial position, non- professionals and professionals do not always have the means leading to a real aimed at fighting violence. Under the present circumstances, only the authorities can put forward such a policy to eradicate violence.
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Non prêtable Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Magasin
Not for loan (travetu-papier)966
Consultation électronique Consultation électronique Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Available (travetu-elect)966
Total holds: 0

Mémoire de D.E.A. - Science Politique, Mobilisations, Médiations, Représentations, Régulations

La violence est un phénomène qui marque de plus en plus notre société contemporaine. Sport de masse par excellence, de part sa popularité évidente, le football est un « sport - spectacle »: il attire la foule, et fait dégager autour de lui toutes les imperfections que reflète notre société, dont la violence. Enfin, il est métamorphosé en « sport- business », ce qui augmente ses enjeux et complique les préventions et répressions de toute violence. Les différents acteurs de football semblent s’accorder sur le fait que la violence la plus pesante soit celle des spectateurs. Selon les niveaux des clubs – sur le plan tant sportif qu’économique – , amateurs ou professionnels n’ont pas toujours les moyens de mener une vraie politique de lutte. Celle-ci ne pouvait venir – en l’état actuel des choses – que des pouvoirs publics. Our modern society is witnessing more and more violence today. As a popular sport by excellence, football is a “sport of show”. It attracts crowds and crowds of people and mirrors most of our society’s drawbacks in general, and violence in particular.Furthermore, football has been transformed into a very lucrative business. This situation has increased the importance of football and has thus led to complicate the policies aimed at preventing and repressing violence.All the different actors of football agree on the fact the kind of violence generated by fans is the most difficult to combat. Depending on football clubs’ competitive and financial position, non- professionals and professionals do not always have the means leading to a real aimed at fighting violence. Under the present circumstances, only the authorities can put forward such a policy to eradicate violence.