La Dépêche du Midi, Le Monde et Libération face au scandale : le traitement médiatique de «  l'affaire Alègre » / Curtet Pauline

Auteur :
Curtet Pauline
Sous la direction de :
Garcin-Marrou Isabelle
Édition :
2010
Description :
90 p. + annexes
Sujets :
scandale
calomnie
erreur journalistique
investigation
Documents en internet :
Ressource en ligne : version HTML
Ressource en ligne : version PDF
Plus d'infos : Moins d'infos :
Diplôme :
Mémoire de séminaire
Résumé :
« L’affaire Alègre », « affaire Baudis » ou « nouvelle affaire Alègre » impliquait des accusations graves de la part d’ex prostituées à l’encontre de notables toulousains. Avant même que ces accusations ne soient prouvées ou infirmées, l’affaire relevait du scandale. Ceci est du à une mécanique particulière. L’affaire Alègre a démarré à Toulouse, dans un milieu politique et médiatique très particulier. Elle a fait sortir le quotidien régional La Dépêche du Midi de sa neutralité, qui a pris position en faveur des accusatrices. Ce traitement particulier a accéléré l’enchainement des événements et a propulsé l’affaire sur la scène médiatique nationale. Celle-ci est alors devenue un sujet difficile à manipuler pour la presse « de référence », qui, gouvernée par l’émotion et le besoin de rapidité, a commis des erreurs altérant sa légitimité.
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Non prêtable Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Magasin
Not for loan (travetu-papier)2686
Consultation électronique Consultation électronique Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Available (travetu-elect)2686
Total holds: 0

Violence et médias Mémoire de séminaire

« L’affaire Alègre », « affaire Baudis » ou « nouvelle affaire Alègre » impliquait des accusations graves de la part d’ex prostituées à l’encontre de notables toulousains. Avant même que ces accusations ne soient prouvées ou infirmées, l’affaire relevait du scandale. Ceci est du à une mécanique particulière. L’affaire Alègre a démarré à Toulouse, dans un milieu politique et médiatique très particulier. Elle a fait sortir le quotidien régional La Dépêche du Midi de sa neutralité, qui a pris position en faveur des accusatrices. Ce traitement particulier a accéléré l’enchainement des événements et a propulsé l’affaire sur la scène médiatique nationale. Celle-ci est alors devenue un sujet difficile à manipuler pour la presse « de référence », qui, gouvernée par l’émotion et le besoin de rapidité, a commis des erreurs altérant sa légitimité.