Trouble dans l'identité nationale. Les études postcoloniales en France / Al-Douri Tammouz

Auteur :
Al-Douri Tammouz
Sous la direction de :
Addi Lahouari
Édition :
2011
Description :
111 p.
Sujets :
postcolonialisme
histoire
passé colonial
mémoires
identité
universalisme
racisme
minorités
Documents en internet :
Ressource en ligne : version HTML
Ressource en ligne : version PDF
Plus d'infos : Moins d'infos :
Diplôme :
Mémoire de séminaire
Résumé :
Les études postcoloniales ou « postcolonial studies » n’ont longtemps concerné que le monde anglo-saxon. La difficile acceptation de ce que fût la colonisation ainsi que les conditions de la décolonisation ont contribué à produire un refoulement du passé colonial français et à masquer ses conséquences sur le présent. Mais depuis quelques années, des auteurs historiens, sociologues et autres intellectuels ont souhaité s’inspirer des travaux notamment anglophones pour penser la situation postcoloniale française. En effet, la demande sociale est de plus en plus forte pour découvrir cette partie marginalisée de l’histoire nationale, tandis que les héritages postcoloniaux sont de plus en plus visibles et souvent pénalisants pour les minorités issues de l’ancien Empire. Cette redécouverte du passé colonial bouscule l’identité française construite durant plusieurs siècles de colonisation. Récit national, universalisme, articulation des questions raciale et sociale, ce sont ces bouleversements que nous allons étudier après avoir rappelé les apports des « postcolonial studies » depuis la parution du livre d’Edward Saïd L’Orientalisme en 1979
The postcolonial studies have long concerned the Anglo-Saxon world only. The hard acceptation of what has been the colonisation as the conditions of decolonisation contributed to produce a repression of the French colonial past and to mask its consequences on the present time. However, since few years, historians, sociologists and other intellectuals drew their inspiration from the foreign works, notably the literature of the English-speaking countries, to think out the French postcolonial situation. Indeed, the social demand is stronger and stronger to discover this marginalised part of the national history while the postcolonial legacies are more and more visible and often penalize the minorities who are originally from the ex-Empire. This rediscovery conflicts with the French national identity which has been built during centuries of colonisation. National story, universalism, connection between the social and the racial question, we will study those disruptions after reminding what have been the postcolonial studies since the publication of Edward Saïd’s Orientalism in 1979.
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Non prêtable Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Magasin
Not for loan (travetu-papier)2815
Consultation électronique Consultation électronique Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Available (travetu-elect)2815
Total holds: 0

Sciences sociales et monde arabe Mémoire de séminaire

Les études postcoloniales ou « postcolonial studies » n’ont longtemps concerné que le monde anglo-saxon. La difficile acceptation de ce que fût la colonisation ainsi que les conditions de la décolonisation ont contribué à produire un refoulement du passé colonial français et à masquer ses conséquences sur le présent. Mais depuis quelques années, des auteurs historiens, sociologues et autres intellectuels ont souhaité s’inspirer des travaux notamment anglophones pour penser la situation postcoloniale française. En effet, la demande sociale est de plus en plus forte pour découvrir cette partie marginalisée de l’histoire nationale, tandis que les héritages postcoloniaux sont de plus en plus visibles et souvent pénalisants pour les minorités issues de l’ancien Empire. Cette redécouverte du passé colonial bouscule l’identité française construite durant plusieurs siècles de colonisation. Récit national, universalisme, articulation des questions raciale et sociale, ce sont ces bouleversements que nous allons étudier après avoir rappelé les apports des « postcolonial studies » depuis la parution du livre d’Edward Saïd L’Orientalisme en 1979 The postcolonial studies have long concerned the Anglo-Saxon world only. The hard acceptation of what has been the colonisation as the conditions of decolonisation contributed to produce a repression of the French colonial past and to mask its consequences on the present time. However, since few years, historians, sociologists and other intellectuals drew their inspiration from the foreign works, notably the literature of the English-speaking countries, to think out the French postcolonial situation. Indeed, the social demand is stronger and stronger to discover this marginalised part of the national history while the postcolonial legacies are more and more visible and often penalize the minorities who are originally from the ex-Empire. This rediscovery conflicts with the French national identity which has been built during centuries of colonisation. National story, universalism, connection between the social and the racial question, we will study those disruptions after reminding what have been the postcolonial studies since the publication of Edward Saïd’s Orientalism in 1979.