Les enjeux de l'appropriation de l'éducation au développement durable par les collectivités territoriales L'exemple du grand Lyon / Musart Anastasia

Auteur :
Musart Anastasia
Sous la direction de :
Le Naour Gwenola
Édition :
2011
Description :
290 p.
Sujets :
Education
développement durable
gouvernance
collectivité territoriale
Documents en internet :
Ressource en ligne : version HTML
Ressource en ligne : version PDF
Plus d'infos : Moins d'infos :
Diplôme :
Mémoire de séminaire
Résumé :
En 2006, la communauté urbaine du Grand Lyon vote un plan d’éducation au développement durable. La collectivité territoriale s’introduit alors de manière notable au sein des écoles primaires dans le but de faire évoluer les comportements de ses jeunes citoyens vers ceux conformes au modèle du développement durable. Pour se faire, elle développe ses propres compétences dans le domaine de l’éducation et noue également de nombreux partenariats : avec l’Inspection Académique, les associations, les autres collectivités de son territoire et même les entreprises. La politique d’éducation au développement durable se réalise ainsi à travers une gouvernance. Cependant, au sein de cette gouvernance, certaines relations sont le fruit de rapport de domination et chaque acteur a un rôle bien défini avec un pouvoir particulier que cela soit en terme de financements, de connaissances, ou de réglementation. Ce mémoire se propose d’étudier cette gouvernance asymétrique.
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Non prêtable Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Magasin
Not for loan (travetu-papier)2920
Consultation électronique Consultation électronique Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Available (travetu-elect)2920
Total holds: 0

Politiques publiques et gestion des risques Mémoire de séminaire

En 2006, la communauté urbaine du Grand Lyon vote un plan d’éducation au développement durable. La collectivité territoriale s’introduit alors de manière notable au sein des écoles primaires dans le but de faire évoluer les comportements de ses jeunes citoyens vers ceux conformes au modèle du développement durable. Pour se faire, elle développe ses propres compétences dans le domaine de l’éducation et noue également de nombreux partenariats : avec l’Inspection Académique, les associations, les autres collectivités de son territoire et même les entreprises. La politique d’éducation au développement durable se réalise ainsi à travers une gouvernance. Cependant, au sein de cette gouvernance, certaines relations sont le fruit de rapport de domination et chaque acteur a un rôle bien défini avec un pouvoir particulier que cela soit en terme de financements, de connaissances, ou de réglementation. Ce mémoire se propose d’étudier cette gouvernance asymétrique.