Inter-socialités : le monde n'est plus géopolitique / Bertrand Badie

Auteur principal:
Badie, Bertrand, 1950-...., Auteur
Édition :
Paris : CNRS éditions : DL 2020
Description :
1 vol. (228 p.) : couv. ill. en coul. ; 22 cm
ISBN :
978-2-271-13480-6; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Relations internationales -- Aspect social
Géopolitique -- Aspect social
Interaction sociale -- Influence
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Nouveautés - janvier 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
327.1 BAD (Browse shelf) Available S0410004079
Total holds: 0

Bibliogr. p. [211]-221. Notes bibliogr.. Index

De Paris à Téhéran, d'Alger à Santiago ou de Bagdad à Port-au-Prince : tout au long de l'année 2019, ces villes ont été le théâtre de manifestations populaires qui ont toutes replacé le social au centre du jeu international, laissant la politique dans l'impuissance. En 2020, la circulation d'un virus mortifère, transmis par des millions d'interactions sociales, défiait tous les gouvernements de la planète. Alors que le social semblait naguère régi par le politique, les deux instances semblent avoir aujourd'hui échangé leurs attributs. Les relations internationales sont devenues inter-sociales. L'arène internationale ne se limite plus à une simple juxtaposition d'Etats mais est sous l'emprise d'un tissu social qui conditionne de plus en plus l'action des dirigeants. C'est l'analyse de cette conquête sociale de l'international qui est au centre de ce livre. Car les conflits actuels ne sont plus dominés par le choc des armées, mais alimentés par des phénomènes de souffrance sociale comme la pauvreté, l'insécurité alimentaire, les rivalités communautaires. Et derrière ces mouvements populaires, les entrepreneurs d'opinion, médias, réseaux sociaux, lanceurs d'alertes, acteurs privés en tous genres remodèlent les relations internationales à leur gré... Les relations inter-sociales conduisent à une nouvelle lecture du monde et de ses enjeux, elles inspirent l'urgence de nouvelles politiques étrangères et de nouvelles diplomaties. 4e de couverture