La fin de l'homme rouge ou Le temps du désenchantement ; suivi de À propos d'une bataille perdue / Svetlana Alexievitch

Auteur principal:
Алексиевич, Светлана Aлександровна, 1948-...., Auteur
Alexievitch, Svetlana Alexandrovna, 1948-...., Auteur
Auteur secondaire:
Benech, Sophie, 1952-...., Traducteur
Édition :
Arles : Actes Sud : DL 2016
Description :
1 vol. (675 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cm
Collection :
Babel
ISBN :
978-2-330-06684-0; br. Sudoc
Langue :
français, russe
Sujets :
Communisme -- URSS -- 1945-1990
Communism -- Soviet Union -- Personal narratives
Conditions sociales -- URSS -- 1945-1991 -- Récits personnels
Soviet Union -- Social conditions -- 1945- -- Personal narratives
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
Plus d'infos : Moins d'infos :
Contient :
La fin de l'homme rouge ou Le temps du désenchantement
À propos d'une bataille perdue
Notes générales :
Trad. de : "Vremâ sekond hènd : Konec krasnovo čeloveka". Le sous-titre seul a été repris pour la version française
Récompenses :
Prix Médicis essai: 2013
List(s) this item appears in: Romans & récits
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 0
R ALE (Browse shelf) Available s0410003893
Total holds: 0

Trad. de : "Vremâ sekond hènd : Konec krasnovo čeloveka". Le sous-titre seul a été repris pour la version française

Chronol.

« Après soixante-dix ans de marxisme-léninisme, après des millions de morts, après l'implosion de l'URSS, que reste-t-il de l'Homo sovieticus ? Armée d'un magnétophone et d'un stylo, mue par l'attention et la fidélité, Svetlana Alexievitch a rencontré des survivants qui ont vécu la petite histoire d'une grande utopie et témoignent de la tragédie qu'a été l'Union sociétique. Ce magnifique requiem fait ainsi résonner des centaines de voix brisées : des humiliés et des offensés, des gens bien, d'autres moins bien, des mères déportées avec leurs enfants, des staliniens impénitents malgré le Goulag, des enthousiastes de la perestroïka ahuris devant le capitalisme triomphant et, aujourd'hui, des citoyens résistant à l'instauration de nouvelles dictatures... À la fin subsiste cette interrogation : pourquoi un tel malheur ? Le malheur russe ? Impossible en effet de se départir de l'impression que ce pays a été "l'enfer d'une autre planète".» [Source : 4e de couv.]

Prix Médicis essai 2013 France