Normal view MARC view ISBD view

La cité en communs : des biens communs au municipalisme

Auteur principal:
Rendueles, César, Auteur
Auteur secondaire:
Subirats Humet, Joan, 1951-...., Auteur
Ambrosi, Alain, Traducteur
Édition :
Caen : C&F éditions : 2019
Description :
1 vol. (140 p.) : ill., couv. ill. ; 21 cm
Collection :
Interventions
ISBN :
978-2-915825-96-1; rel. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Municipalisme
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
Plus d'infos : Moins d'infos :
Notes générales :
Trad. de "Los (bienes) comunes: ¿Oportunidad o espejismo?"
List(s) this item appears in: Nouveautés - septembre 2020
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
352.41 REN (Browse shelf) Available S0410003517
Total holds: 0

Trad. de "Los (bienes) comunes: ¿Oportunidad o espejismo?"

Dans un échange intellectuel vivant et animé, les chercheurs et activistes espagnols Joan Subirats et César Rendueles considèrent le rôle de l'activité commune, le commoning, pour mobiliser les populations dans les municipalités, les écoles ou les coopératives. L'expérience du réseau international des « villes sans peur » et le « municipalisme » irriguent cet ouvrage et ouvrent des perspectives au moment où, en France, de nombreux acteurs veulent construire des « villes en commun(s) ». Joan Subirats, spécialiste des questions urbaines et de la gestion publique à l'Université Autonome de Barcelone, est engagé auprès d'Ada Colau à la mairie de Barcelone avec Barcelona en comú. « Dans la plupart des programmes municipaux en communs, quatre points étaient mis en évidence : récupérer les institutions au service du peuple ; répondre à l'urgence sociale et l'augmentation des inégalités ; impliquer plus directement des citoyens dans les décisions publiques ; renforcer le sens éthique et la morale publique. » César Rendueles est professeur de sociologie à l'Université Complutense de Madrid, spécialisé en philosophie politique et gestion culturelle. « Un des grands défis politiques est de résister à la marchandisation en trouvant une place pour le paradigme du commun dans un paysage institutionnel démocratique et égalitaire plus large. Il est beaucoup plus facile d'inoculer l'individualisme dans une société que de créer une solidarité et de la coopération. C'est est la principale leçon que nous enseigne le dilemme des communs. » éditeur