Normal view MARC view ISBD view

Aux origines de l'éthique environnementale : le dernier homme / Richard Sylvan Routley

Auteur principal:
Routley, Richard, 1935-1996, Auteur
Co-auteur:
Afeissa, Hicham-Stéphane, 1972-...., Traducteur
Hess, Gérald, Editeur scientifique
Édition :
Paris : PUF : DL 2019
Description :
1 vol. (93 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cm
ISBN :
978-2-13-081327-9; br. Sudoc
Langue :
français, anglais
Sujets :
Philosophie de l'environnement
Éthique de l'environnement
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
Plus d'infos : Moins d'infos :
Notes générales :
Issu d'une publication originale parue dans la collection "Textes clés d'Éthique de l'environnement", Paris, Vrin, 2007, sous le titre : "A-t-on besoin d'une nouvelle éthique, d'une éthique environnementale ?"
Publication française originale sous le titre : "A-t-on besoin d'une nouvelle éthique, d'une éthique environnementale" in "Textes clés d'éthique de l'environnement", Paris, Vrin, 2007
List(s) this item appears in: Nouveautés - juin 2020
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
363.7 ROU (Browse shelf) Available S0410003183
Total holds: 0

Issu d'une publication originale parue dans la collection "Textes clés d'Éthique de l'environnement", Paris, Vrin, 2007, sous le titre : "A-t-on besoin d'une nouvelle éthique, d'une éthique environnementale ?"

Publication française originale sous le titre : "A-t-on besoin d'une nouvelle éthique, d'une éthique environnementale" in "Textes clés d'éthique de l'environnement", Paris, Vrin, 2007

Bibliogr. p. 87-[94]. Notes bibliogr.

En 1973, un philosophe australien, Richard Sylvan Routley, présentait, à un congrès international de philosophie à Sofia, en Bulgarie, une communication qui allait renouveler la réflexion morale en faisant entrer la nature dans le domaine de la morale, intitulée « A-t-on besoin d'une nouvelle éthique, d'une éthique environnementale ? » Elle constitue l'acte fondateur d'un nouveau champ de la philosophie pratique qui prend son essor au tournant des années 1980 : l'éthique environnementale. Cette « nouvelle éthique » introduit l'idée que la nature possède une valeur intrinsèque, indépendante des intérêts et des besoins humains. Elle ne serait donc pas au service exclusif de l'homme. À l'aide d'une expérience de pensée restée célèbre, dite du « dernier homme », Routley formule une critique redoutable des théories morales anthropocentrées de l'environnement, introduit l'idée d'une valeur non instrumentale de la nature et pose les obligations morales des humains envers elle. éditeur