Normal view MARC view ISBD view

Vagabondes, voleuses, vicieuses : adolescentes sous contrôle, de la Libération à la libération sexuelle / Véronique Blanchard

Auteur principal:
Blanchard, Véronique, Auteur
Auteur secondaire:
Chauvaud, Frédéric, 1955-...., Préfacier
Édition :
Paris : ÉFB : DL 2019
Description :
1 vol. (324 p.) : couv. ill. ; 20 cm
Collection :
Genre !
ISBN :
979-10-252-0430-6; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Délinquance juvénile -- France -- 1945-1970
Discrimination sexuelle -- France -- 1945-1970
Tribunaux pour mineurs -- France -- 1945-1970
Jeunes délinquantes -- France -- 1945-1970
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
Plus d'infos : Moins d'infos :
Notes générales :
ÉFB = Editions François Bourin
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
305.422 BLA (Browse shelf) Available S0410003006
Total holds: 0

ÉFB = Editions François Bourin

Archives p.307-[315].Bibliogr. p. 317-[325]. Notes bibliogr.

Texte remanié de Thèse de doctorat Histoire Poitiers 2016

La 4e de couverture indique :"Luce : "vagabonde" ; Adèle : "voleuse" ; Emilienne : "vicieuse" . Trois mots, qui valent rappel à l'ordre, réquisitoire, sanction. Ou comment le langage, le système éducatif, la psychiatrie et l'institution judiciaire construisent le féminin, en lui opposant des contre-modèles. Dans les années 1950 et 1960, une adolescente a tôt fait de virer "mauvaise fille" : un flirt, une sortie au bal ou au café, voire une simple fugue de quelques heures peuvent suffire à enclencher l'engrenage judiciaire, qui la conduit devant le juge des enfants. Beaucoup seront ensuite placées en internat, hospitalisées, ou emprisonnées. Un mécanisme que Véronique Blanchard dévoile à travers l'analyse de centaines de documents exhumés des archives du tribunal pour enfants de la Seine. Les voix des jeunes filles qui en surgissent racontent autant de trajectoires brisées, de rêves réprimés - et de révoltes indomptées. Elles nous plongent dans les coulisses de la fabrique du genre et des inégalités. Car si les lois ont évolué, si les regards portés sur le genre ont changé, si les adolescentes d'aujourd'hui ne portent plus les mêmes prénoms, certains mécanismes, eux, perdurent : ces voix n'ont aujourd'hui rien perdu de leur force subversive. Véronique Blanchard est historienne. Responsable du Centre "Enfants en Justice" de l'Ecole nationale de Protection judiciaire de la jeunesse, un lieu consacré à l'histoire de la justice des enfants, elle est co-rédactrice en chef de la Revue d'histoire de l'enfance "irrégulière" , et co-auteure, avec David Niget, de Mauvaises filles. Incorrigibles et rebelles (Textuel, 2015)."