Normal view MARC view ISBD view

Un siècle de réfugiés : photographier l'exil / Bruno Cabanes

Auteur principal:
Cabanes, Bruno, Auteur
Édition :
Paris : Seuil : DL 2019
Description :
1 vol. (190 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 26 cm
ISBN :
978-2-02-142729-5; rel Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Exilés -- 20e siècle
Réfugiés -- 20e siècle
Photographie et histoire
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Nouveautés - janvier 2020
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 2 - Salle d'équipement
325.21 CAB (Browse shelf) Checked out 25/02/2020 S0410002925
Total holds: 0

Bibliogr. p. 189. Notes bibliogr.

La 4e de couverture indique :"Des visages d'enfants sur les routes de l'exode, des embarcations de fortune sur le point de chavirer, des camps, des alignements de tentes et des distributions de vivres : nous voyons ces images presque quotidiennement dans les journaux. Elles sont nées au début du XXe siècle, au moment où les premières organisations non gouvernementales cherchaient à lever des fonds pour venir en aide aux réfugiés arméniens et russes. Aujourd'hui, la photographie humanitaire est violemment critiquée. On lui reproche sa complaisance, son voyeurisme, son indécence : sous l'oeil de la caméra, les individus disparaissent dans la foule - anonymes, parfois même déshumanisés. Cet ouvrage retrace l'histoire des réfugiés du début de la Première Guerre mondiale à la crise actuelle en Syrie, dans les Balkans, en Méditerranée et à la frontière américano-mexicaine, à travers les images emblématiques des plus grands reporters. Pladoyer pour une autre manière de représenter les réfugiés, il s'appuie également sur les travaux d'une nouvelle génération de photographes, qui s'intéressent à la vie dans les camps, aux objets qu'on emporte avec soi, aux espoirs et aux projets de millions d'hommes, de femmes et d'enfants en exil. Ces jeunes artistes rappellent les valeurs sacrées de l'hospitalité et de l'asile. Ils ouvrent la possibilité d'un échange entre celui qui regarde et celui qui est regardé."