Dans l'équipe de Staline : de si bons camarades / Sheila Fitzpatrick

Auteur principal:
Fitzpatrick, Sheila, 1941-...., Auteur
Auteur secondaire:
Bersani, Jacques, 1936-...., Traducteur
Édition :
Paris : Perrin : DL 2018
Description :
1 vol. (445 p.-[12] p. de pl.) : ill., couv. ill. ; 24 cm
Collection :
Domaine étranger
ISBN :
978-2-262-06838-7; br. Sudoc
Langue :
français, anglais
Sujets :
Staline Joseph 1879-1953 -- Amis et relations
Culture politique -- URSS -- 1900-1945
Politique et gouvernement -- URSS -- 1917-1953
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Guide Russie
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
947.2 FIT (Browse shelf) Available s0410002634
Total holds: 0

Bibliogr. p. 417-[432]. Notes bibliogr. Glossaire. Index

La 4e de couv. indique : "L'omniprésence de Staline au sein de l'Union soviétique a longtemps été l'alpha et l'oméga des réflexions sur le fonctionnement politique de l'Etat rouge. C'était passer à côté d'un phénomène resté jusqu'ici très largement inaperçu : l'importance et les responsabilités d'un groupe d'hommes fidèles et remarquablement efficaces depuis la fin des années 1920 jusqu'à la mort du dictateur en 1953. En s'appuyant sur une vaste documentation issue des archives russes récemment déclassifiées, Sheila Fitzpatrick offre la première recherche sur cette dizaine de camarades dévoués, qui travaillaient étroitement avec leur chef, étaient écoutés de lui et constituaient son cercle familial et social.Cette équipe, dont Staline était le capitaine, comprenait notamment son dauphin, Molotov, resté à ses côtés alors même que sa femme était arrêtée et exilée ; Beria, rusé chef du sinistre NKVD ; Ordjonikidze, qui dirigeait le complexe industriel soviétique avec un flair entrepreneurial remarquable ; Andreev, qui orchestrait les grandes purges provinciales tout en écoutant Beethoven sur un Gramophone portable ; ou encore Khrouchtchev, qui démantèlera finalement l'équipe quatre ans après la mort du Vodj. Ainsi se dessine une tout autre image de Staline, replacé dans son milieu, mais également des dignitaires de l'Union soviétique, acteurs engagés de la révolution prolétarienne. Notre compréhension de la façon dont l'Union soviétique a été gouvernée pendant la plus grande partie de son existence s'en trouve radicalement transformée."