Normal view MARC view ISBD view

Financement participatif : une voie d'avenir pour la culture ? / sous la direction de François Moreau, Yann Nicolas

Auteur secondaire:
Moreau, François, 1965-...., Directeur de publication
Nicolas, Yann, Directeur de publication
Édition :
Paris : Ministère de la Culture, Secrétariat général, Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS), Presses de la Fondation nationale des sciences politiques : DL 2018
Description :
1 vol. (227 p.) : couv. ill. en coul., ill., graph., cartes ; 22 cm
Collection :
Questions de culture
ISBN :
978-2-72-462325-3; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Politique culturelle -- France -- 21e siècle
Financement participatif -- France -- 21e siècle
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
List(s) this item appears in: Nouveautés - juin 2019
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 0
024 MOR (Browse shelf) Available S0410002176
Total holds: 0

Autres contributeurs : Camille Alloing, Paul Bellefamme, Anna Bernard, Christophe Cariou, Sylvain Dejan, Marco Gazel, Thomas Lambert, Mariannig Le Béchec, Marianne Lumeau, Frédéric Mahé, Jérôme Méric, François Moreau, Yann Nicolas, Aurélien Petit, Fabrice Rochelandet, Armin Schwienbacher et Jordana Viotto da Cruz (auteurs)

Bibliogr. p. 213-215

La 4e de couverture indique : "Si le financement participatif n'est pas nouveau puisque la légende veut que Mozart y eut recours au XVIIIe siècle pour financer un concert, son principe a été largement amplifié par la révolution numérique qui facilite la mise en relation de projets avec une communauté d'internautes. Depuis un peu plus d'une décennie, de nombreux projets artistiques et culturels ont ainsi bénéficié d'un financement de multiples contributeurs et les fonds collectés par ce mode participatif représentent 45 millions d'euros pour la culture fin 2017. Dans le champ culturel, le financement participatif est, de plus, lié aux pratiques d'autoproduction qui ont considérablement progressé en dix ans. À partir de données collectées auprès des sites Ulule, KissKissBankBank et Touscoprod, les auteurs interrogent les modalités et les effets de ce modèle de financement pour les projets culturels. Ils analysent le profil des contributeurs, pointant le rôle des multi-contributeurs et celui des proches et révèlent la corrélation, a priori contre-intuitive à l'ère numérique, entre proximité géographique et contribution. Ils questionnent, enfin, l'impact de cette forme de financement sur la diversité de l'offre culturelle : se trouve-t-elle augmentée ou modifiée par l'autoproduction, notamment dans le domaine musical et cinématographique ? La foule des anonymes soutient-elle les mêmes projets que les producteurs et diffuseurs professionnels ou le financement participatif contribue-t-il à apporter une plus grande diversité de projets artistiques ?"