Normal view MARC view ISBD view

Le président des ultra-riches : chronique du mépris de classe dans la politique d'Emmanuel Macron / Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot

Auteur principal:
Pinçon, Michel, 1942-...., Auteur
Co-auteur:
Pinçon-Charlot, Monique, 1946-...., Auteur
Édition :
Paris : Zones : DL 2019
Description :
1 vol. (168 p.) : ill., graph., couv. ill. ; 21 cm
ISBN :
978-2-35522-128-6; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
Macron Emmanuel 1977-
Affaires et politique -- France -- 1990-
Riches -- France -- 1990-
Inégalité sociale -- France -- 1990-
France -- Politique et gouvernement -- 2017-
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
320.944 PIN (Browse shelf) Available S0410000953
Total holds: 0

Notes bibliogr.

La 4e de couverture indique : "« Macron, c’est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d’enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », ils documentent la réalité d’un projet politique profondément inégalitaire. Loin d’avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l’ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l’exit tax, pérennisation du crédit d’impôt pour les entreprises... Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique. Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l’entourage, ce livre fait la chronique édifiante d’une guerre de classe menée depuis le cœur de ce qui s’apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle."