Normal view MARC view ISBD view

Les Constitutions de la France. Tome 3, La Constitution de 1958 : la République gouvernée / Pascal Jan,...

Auteur principal:
Jan, Pascal, 1967-…., Auteur
Édition :
Issy-les-Moulineaux : LGDJ, une marque de Lextenso : DL 2017
Description :
1 vol. (185 p.) ; 21 cm
Collection :
Systèmes
ISBN :
978-2-275-05727-9; br. Sudoc
Langue :
français
Sujets :
France -- Manuels d'enseignement supérieur
Institutions politiques -- France -- 1990-.... -- Manuels d'enseignement supérieur
France -- 1958-.... (5e République) -- Manuels d'enseignement supérieur
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
Plus d'infos : Moins d'infos :
Notes générales :
LGDJ = librairie générale de droit et de jurisprudence
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
342.02 JAN (Browse shelf) Checked out 17/03/2020 S0410000022
Total holds: 0

LGDJ = librairie générale de droit et de jurisprudence

Collection principale : "Systèmes", ISSN 0987-9927

Bibliogr. p. 177. Références bibliogr. en fin de chapitres. Index

La 4e de couverture indique : "Les questions constitutionnelles contemporaines sont complexes. L'éclairage historique est indispensable pour les maîtriser et mieux les appréhender. A l'heure de revendications persistantes pour une nouvelle Constitution, l'histoire des Constitutions françaises fournit aux étudiants ou aux citoyens soucieux de comprendre les débats constitutionnels, les outils indispensables à la compréhension de l'organisation et du fonctionnement des intitutions politiques. S'est construit progressivement un patrimoine constitutionnel spécifique à la France dans lequel puisent en permanence les responsables publics dès lors qu'il s'agit de consacrer ou de faire évoluer les dispositions de la Constitution. Si de 1791 à 1814, la France expérimente différents régimes constitutionnels (tome 1), le régime parlementaire finit par s'installer définitivement. Il s'identifie à la République (tome 2). Ses dérives et ses excès conduisent au changement constitutionnel de 1958. La Constitution nouvelle s'attache à rationaliser efficacement le parlementarisme. La centralité de la fonction présidentielle s'impose sous l'effet de la concordance des majorités présidentielle et législative. A défaut, le président est un observateur, très peu un acteur décisif. La fragilité de la prééminence présidentielle est une évidence trop peu relevée. Le contexte politique électoral, les interprétations politiques de la Constitution, ses multiples révisions et l'émancipation de la Justice impriment une coloration au régime politique qui varie dans le temps. Il n'y a pas une mais des "Ve République". Mais toutes ont assuré la stabilité gouvernementale. Dans ces conditions, une VIe République est-elle opportune et justifiée ? L'élection d'E. Macron à la présidence de la République et la majorité législative dégagée en juin 2017 annoncent-elles une nouvelle phase de la Ve République, plus présidentialiste que jamais ? Le bouleversement du système partisan et l'arrivée d'une nouvelle génération de responsables politiques aux commandes de l'Etat ouvrent nécessairement un nouveau chapitre constitutionnel dont les pages restent à écrire."