Marseille années 68 / sous la direction de Olivier Filleule et Isabelle Sommier

Auteur secondaire:
Fillieule, Olivier, 1965-...., Directeur de publication
Sommier, Isabelle, 1965-...., Directeur de publication
Édition :
Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques : DL 2018
Description :
1 vol. (594 p.) : ill. ; 21 cm
ISBN :
978-2-7246-2225-6; br. Sudoc
2-7246-2225-1
Langue :
français
Sujets :
Mouvements sociaux -- France -- Marseille (Bouches-du-Rhône)
France -- 1968 (Journées de mai) -- Marseille (Bouches-du-Rhône)
Localiser ce document dans d'autres bibliothèques
Document en ligne :
Accessible via Cairn.info
List(s) this item appears in: 2020 - débat d'histoire/biblio enseignant
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt ouvrages Bibliothèque de Sciences Po Lyon
Niveau 1
944.083 6 FIL (Browse shelf) Available 0400142373
Total holds: 0

Bibliogr. p. [569]-581. Notes bibliogr. en bas de page.

L'histoire de Mai 68 ne s'est pas écrite qu'à Paris, et ses auteurs ne sont pas que des étudiants. Partout en France, d'autres territoires, d'autres militants ont contribué à faire de la décennie qui suivit l'explosion de mai un "âge d'or des luttes" , jouant parfois un rôle de catalyseur au plan national. C'est le cas de Marseille et des Bouches-du-Rhône, sur lesquels cet ouvrage porte un regard singulier. En dépouillant des archives récemment déclassifiées, notamment celles des Renseignements généraux, et en collectant de nombreuses interviews de soixantehuitards marseillais, il exhume une histoire sociale et politique inédite de la région. De la fin des années 1960 au milieu des années 1980, il dévoile une cité phocéenne à l'avant-garde de combats tels que la défense des travailleurs immigrés et la reconnaissance des mouvements féministes, lesbiens et homosexuels. Loin de la vulgate officielle centrée sur quelques figures médiatiques, Marseille années 68 fait revivre les actions de milliers de femmes et d'hommes "ordinaires" qui se sont engagés pour un monde plus juste et qui ont payé lourdement cet engagement, aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Il réhabilite une époque et une génération souvent mises en accusation et instrumentalisées à des fins politiques. [4ème de couverture]